Lexique

Certains termes vous paraissent flous ou nécessitent quelques éclaircissements, retrouvez ici les définitions des mots les plus utilisés dans le domaine des façades de placard et de l’aménagement intérieur.

Implantation d’une porte coulissante en baie ou en refuite latérale

L'implantation d'une séparation de pièces diffère selon le rendu esthétique voulu et les pièces à séparer.

Une installation en baie signifie que le rail court d'un bout à l'autre de la largeur du passage. Pour une séparation à deux vantaux, par exemple, chaque vantail coulisse devant l'autre, permettant la circulation sur une moitié du passage (prévoir un passage minimum de 80 cm, norme PMR). Une installation en refuite latérale signifie que le rail est en applique au mur. Il est au minimum deux fois plus large que le passage et le vantail ouvert se positionne le long du mur, permettant de dégager intégralement le passage.

 

(Voir : porte coulissante, porte à galandage)

 

Installation d’une séparation de pièce (cloison suspendue ou roulant au sol)

Selon les contraintes techniques du lieu à agencer, deux systèmes d'installation d'une séparation de pièces sont possibles. La cloison suspendue offre une grande fluidité dans le mouvement puisque, comme son nom l'indique, elle est suspendue à un rail fixé au plafond et guidée au sol par un système invisible. Dans le cas d'une installation suspendue, vous pouvez fixer votre rail haut en applique et non au plafond, ce qui vous laisse la possibilité de choisir sa hauteur.

Si votre plafond est fragile, la séparation roulant au sol est une bonne alternative. Elle coulisse parfaitement dans ses rails hauts et bas fixés au plafond et au sol. Son rail surbaissé n'entrave pas la circulation entre deux pièces, puisqu'il répond aux exigences des normes PMR (personnes à mobilité réduite).

 

(Voir : porte coulissante, porte coulissante à galandage)