Comment démonter une porte à galandage intérieure ?

# CONSEILS
porte à galandage intérieure

Vous prévoyez de remplacer la porte à galandage de votre buanderie par une porte battante car vous estimez que l’isolation phonique du mur avec ce système est insuffisant pour ce type de pièce ? Le système coulissant de votre porte est très ancien et/ou commence à présenter des signes de faiblesse, si bien que vous avez besoin de l’ouvrir pour remplacer des éléments ? Vous souhaitez retirer la porte coulissante du système à galandage pour lui refaire une beauté ? Vous envisagez d'agrandir le passage entre deux pièces et donc de remplacer votre châssis à galandage simple par un double pour poser deux vantaux ?

Pour une raison ou pour une autre, vous avez besoin d’ôter une porte à galandage et/ou son châssis d’une ou plusieurs pièces de votre maison ou appartement. Mais comment s’y prend-t-on ? Est-ce à la portée de n’importe qui ? Que doit-on prévoir ? Suivez le guide réalisé par Sogal !

chassis 1 vantail

Qu’est ce qu’une porte à galandage ?

 

Une porte à galandage est une porte intérieure coulissante qui, en position ouverte, disparaît entre deux cloisons pour laisser libre le passage entre deux pièces. Elle permet ainsi de réaliser un gain de place puisqu’elle n’encombre pas inutilement l’espace, vous donnant de ce fait la possibilité de décorer un mur et/ou de meubler là où une porte battante occuperait normalement la place. Pas de risque non plus d’avoir l’ouvrant du mauvais côté qui vient gêner l’agencement de la pièce ou de porte qui vient cogner contre un meuble ! Silencieuse, discrète et pratique, elle peut être posée aussi bien en partie nuit qu’en partie jour d’une habitation. Elle participe enfin à la décoration intérieure car il existe de nombreux modèles, allant du style industriel au style scandinave, en passant par le contemporain et le moderne.

 

Découvrez nos portes coulissantes à galandage

Porte à galandage, porte en applique, quelle différence ?

 

Comme nous l’avons souligné précédemment, la porte coulissante à galandage est composée d’un vantail, d’un certain nombre d’autres éléments comme un rail et des roulements ainsi que d’un châssis à galandage. Ce dernier est camouflé entre deux cloisons creuses. Ainsi, la porte coulisse pour entrer ou sortir du mur. Ce type de pose peut vite se révéler contraignant en rénovation car il implique de devoir supprimer une ou plusieurs cloisons pour installer le système à galandage. Il y a donc de la maçonnerie à prévoir, voire même de l’électricité s’il y avait une interrupteur ou une prise au niveau de l’ancienne ouverture de porte. En construction, le problème ne se pose pas puisqu’il est possible de le prévoir dès la réalisation du plan, pour qu’elles soient directement prévues lors de la réalisation des pièces.

La porte coulissante suspendue en applique, quant à elle, est composée d’un rail haut, d’un système de voie et d’un vantail coulissant. Le principe reste le même puisque ce dernier coulisse de gauche à droite, excepté qu’il est visible d’un côté ou de l’autre d’un mur. En effet, le rail ne se trouve pas à l’intérieur d’une cloison mais est fixé contre celle-ci, la porte vient donc coulisser et se positionner le long du mur en position ouverte. Ce type de pose est donc moins pratique et moins isolant que la pose à galandage mais beaucoup moins contraignant à installer. 

 

porte en applique

Porte à galandage, ne démonter que le vantail

 

Vous avez envie de changer de modèle de porte à galandage ? Vous souhaitez repeindre votre vantail à galandage en le posant à plat pour être à l’aise ? Rien de bien compliqué ! Il suffit de retirer la traverse d’habillage, ensuite de dévisser la butée, puis de desserrer l’écrou situé sur la vis au niveau des chariots et enfin de soulever la porte pour lui permettre de sortir du rail intérieur haut. Procédez de la même manière en sens inverse si vous souhaitez réinstaller la porte coulissante d’intérieur. Si vous souhaitez en revanche passer à un autre modèle de porte, assurez-vous qu’elle soit bien compatible avec le châssis existant (épaisseur, rainures du guide bas…) et que l’habillage soit coordonné ! Chez Sogal, le système à galandage possède un cadre d’habillage démontable

Porte à galandage, la changer pour une porte battante

 

Beaucoup plus technique que le démontage de la porte, enlever le châssis et le remplacer ou construire une cloison de remplacement peut s’avérer plus périlleux. Si vous ne vous sentez pas apte à le faire vous-même, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un artisan menuisier. Si cela ne vous fait pas peur, voici la technique :

  • Commencer par retirer la porte de la manière expliquée précédemment.
  • Observer la structure car elle peut différer d’un fabricant à l’autre.
  • Retirer les joints de silicone s’il y en a.
  • Décoller doucement à l’aide d’un outil plat comme un tournevis le cadre en bois ou dévissez-le.
  • Créez une ouverture dans le placo avec une scie à guichet, trouvez une prise et tirez la plaque avec une pince à décoffrer.
  • Dévissez le châssis des différents rails de maintien de la structure de la cloison.

 

A partir de là, vous avez le choix entre :

  • Monter un nouveau châssis à galandage.
  • Isoler la structure de la cloison et coller/fixer de nouvelles plaques de plâtre.
  • Retirer la structure existante pour créer une ouverture.
  • Remplacer l’ouverture à galandage par une ouverture battante

 

Si votre choix se porte sur la dernière proposition, il faudra : 

  • Réaliser une nouvelle cloison.
  • Prendre les nouvelles cotes (attention à l’horizontalité du sol).
  • Acheter un bloc porte (qui comprend le bâti avec ses montants, sa traverse et l’ouvrant).
  • Le placer dans le futur emplacement et placer les cales tout en veillant à avoir un jeu entre le bas de la porte et le sol.
  • Vérifier l’équerrage, la bonne horizontalité et la bonne verticalité.
  • Percer les trous des futures fixations et vissez le bâti.
  • Protégez les cloisons et garnissez de mousse expansive tout l’entourage. Laissez sécher puis araser au besoin.
  • Placer la porte sur ses gonds et ajouter les accessoires (poignée, serrure…).
  • Terminer par les couvre joints pour un rendu propre.

 

Découvrez nos portes battantes